L'actu RESCOLL - Le saviez-vous?

Analyses RESCOLL : Dosage de traces du Bisphénol A (BPA) dans des emballages et contenants alimentaires

Rescoll'Blog / 23 novembre 2016

bidon-sans-bisphenolaLe bisphénol A (BPA) est une substance chimique de synthèse utilisée depuis plus de 50 ans. Ses deux principales utilisations sont la fabrication de plastique de type polycarbonate et celle de résines époxydes. Il est aussi utilisé comme composant d’autres polymères et résines (polyester, polysulfone, résines vinylesters…) et intervient dans la synthèse de certains retardateurs de flamme et comme révélateur dans les papiers thermiques (pour les caisses enregistreuses des supermarchés, par exemple).

L’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a identifié, en France, près d’une soixantaine de secteurs d’activité potentiellement utilisateurs de cette substance. Ses travaux sur les usages et les effets sanitaires du bisphénol A l’ont conduit à recommander en septembre 2011 une réduction des expositions de la population, notamment par sa substitution dans les matériaux au contact des denrées alimentaires. En septembre 2012, elle a aussi proposé au niveau européen, dans le cadre de la réglementation CLP, un classement plus sévère du bisphénol A en tant que toxique pour la reproduction. Il a été adopté courant mars 2013 par le Comité d’Evaluation des Risques (RAC) de l’Agence européenne des substances chimiques (ECHA). Par ailleurs, en avril 2013, l’Agence a publié les résultats de l’évaluation des risques sanitaires associés au bisphénol A. Ce travail est accompagné de trois autres rapports : un état des lieux des alternatives potentielles au bisphénol A, une évaluation des dangers d’autres composés de la famille des bisphénols et un rapport sur les incertitudes entourant les perturbateurs endocriniens.

Fin mars 2014, le Comité d’évaluation des risques (RAC) de l’ECHA a délivré, sur la base de l’ensemble des données, un avis final favorable à la proposition française de classement du BPA en tant que substance toxique pour la reproduction de catégorie 1B. Un classement en catégorie 1 a pour conséquences directes l’application de mesures réglementaires plus sévères, en particulier l’obligation de mise en place de mesures de prévention renforcées pour les utilisations professionnelles du bisphénol A (en premier lieu sa substitution), ou l’interdiction de mise sur le marché de substances et de mélanges contenant du bisphénol A à plus de 0.3% à destination des consommateurs.

Question : Mais comment savoir si un produit a des traces de Bisphénol A (BPA) ?

Réponse : Confiez une analyse au laboratoire RESCOLL.

Le laboratoire de caractérisation physico-chimique de RESCOLL est équipé d’un chromatographe « « UPLC Acquity H-Class couplée à un spectromètre de masse « Xevo TQ-S micro » de la société WATERS.

Le système de triple quadrupôle présent dans le spectromètre de masse permet de doser des composés sous forme de traces. En effet, même si toutes les molécules du mélange entrent par la source, le faisceau d’ions traverse plusieurs systèmes de focalisation permettant d’éliminer une partie des ions pour limiter la dispersion du signal et le bruit de fond. Le faisceau atteint ensuite le premier quadrupôle où une masse spécifique peut être sélectionnée. Ainsi, seuls les ions correspondant à la molécule recherchée vont traverser. Ils arrivent alors dans une cellule de collision où ils vont percuter des atomes d’argon avec une certaine énergie. Ils vont alors se fragmenter selon des réactions caractéristiques de la structure de la molécule. La masse spécifique d’un fragment donné de la molécule peut alors être sélectionnée dans le dernier quadrupôle. Ainsi, seuls les ions caractéristiques d’une fragmentation précise de la molécule arrivent au détecteur. La sensibilité est alors bien meilleure et permet d’atteindre des limites de détection de l’ordre du ppb (partie par milliard) ou du dixième de ppb pour un grand nombre de molécules (Irganox 1076, Irganox 1010, Irgafos 168, …), dont le Bisphénol A.

Pour plus d’informations : rf.ll1513374203ocser1513374203@laic1513374203remmo1513374203C1513374203

 

Catégories

Archives