Demande de devis

Accéder à un formulaire plus complet
Formations

Formation Collage : la professionnalisation du métier de colleur

Rescoll’Blog / 17 octobre 2009

Logo Institut du collageSuivant l’exemple de la soudure, la Fédération Européenne de la Soudure et l’Assemblage (EWF) a mis au point un référentiel permettant de qualifier les colleurs. Un colleur qualifié par l’EWF voit ses compétences reconnues aussi bien en France que, par exemple, au Japon.�
Il faut dire que certains donneurs d’ordres et assureurs industriels ont fait pression auprès des organisations patronales pour qu’un cadre soit enfin défini pour les opérations de collage.
Ainsi, dans le domaine ferroviaire, à l’initiative de SIEMENS, les trois principaux donneurs d’ordres du secteur (SIEMENS, ALSTOM et BOMBARDIER) et l’équivalent de l’AFNOR en Allemagne, ont rédigé une norme (DIN D-6701) qui a pour objectif la qualification des entreprises sous-traitantes du secteur. Bien entendu, parmi les exigences, la formation du personnel (opérateurs mais aussi techniciens et ingénieurs) figure en bonne place.
De même, l’assureur international GERMANISCHER LLOYD, principal acteur du domaine éolien exige aux fabricants d’éoliennes que la totalité de ses sous-traitants devant réaliser des opérations d’assemblage par collage (c’est notamment le cas pour la fabrication de pales) réponde au référentiel de la norme citée plus haut et que l’ensemble du personnel affecté à ces opérations soit formé suivant le seul référentiel en vigueur.
Ces deux exemples illustrent le virage que le « métier de colleur » est obligé de prendre. De plus, connaissant l’aspect précurseur de nos voisins allemands, on peut parier que, à court terme, la norme DIN D-6701 soit adoptée par l’ensemble de l’Europe et applicable sous la forme ISO ou EN avec des termes équivalents.

Nous savons ainsi déjà que :

  1. Les PMI réalisant des collages pour de grands donneurs seront auditées suivant le référentiel D-6701 et que
  2. Le personnel réalisant des opérations de collage devra être formé suivant ce même référentiel

Quel intérêt pour une entreprise de former son personnel suivant la D-6701 ?

A l’heure actuelle,
1.- Le diplôme bénéficie d’une reconnaissance internationale par l’ensemble de pays adhérant à l’EWF (28 pays rien qu’en Europe) et a l’IIW (plus de 40 pays dans le monde).
2.- Une exigence des donneurs (notamment, à ce jour, dans le domaine ferroviaire) d’ordres envers ses soustraitants
3.- Une obligation des sociétés d’assurance devant couvrir les risques liés au comportement de pièces assemblées par collage (déjà le cas pour les éoliennes)
Et demain
4.- La norme, uniquement en vigueur en Allemagne, va être étendue à l’ensemble de l’Europe
5.- D’autres domaines d’activité, comme c’est aujourd’hui le cas dans la soudure, adopteront forcement cette manière de travailler.

Quel intérêt pour une personne d’être formée suivant la D-6701 ?

Une qualification suivant la D-6701 permettra à une personne de
1.- trouver plus facilement un emploi,
2.- valoriser son savoir faire dans son entreprise
3.- faire évoluer sa carrière, éventuellement dans plusieurs entreprises

La formation qualifiante en France

Courant 2009, RESCOLL a fait une demande à l’EWF afin de devenir Centre Formateur dans le domaine du collage suivant le référentiel décrit plus haut.
RESCOLL s’est, dans un premier temps, positionné sur les formations d’opérateurs et techniciens du fait de son expérience dans la réalisation, depuis une dizaine d’années, de ce type de formations.
L’audit réalisé par l’EWF a été concluant et RESCOLL est, après FRAUNHOFER IFAM et TC KLEBEN, le troisième opérateur européen habilité à réaliser des formations qualifiantes pour du personnel affecté à des opérations d’assemblage par collage
Dans un second temps, RESCOLL souhaite mettre en place, en collaboration avec son environnement scientifique proche (IPB), la formation d’ingénieurs spécialistes en collage.

Categories

Archives