Demande de devis

Accéder à un formulaire plus complet
L'actu RESCOLL - Recherche Rescoll

La production d’énergie éolienne au cœur de la recherche technologique française. RESCOLL y participe

Rescoll’Blog / 31 mai 2017

De plus en plus compétitives grâce à des coûts de production en baisse régulière depuis plusieurs années, les centrales éoliennes pourraient encore progresser et voir leur puissance augmenter de manière significative dans l’avenir. En effet, si le vent sera toujours incontrôlable, au contraire des énergies plus classiques comme le nucléaire, le gaz ou la biomasse, il est néanmoins possible de maximiser son exploitation en augmentant les capacités de production des turbines éoliennes. Un domaine de recherche auquel se consacrent désormais nombre de start-up technologiques et autres exploitants de parcs à la recherche de solutions innovantes et optimales permettant de capter quelques mégawatts supplémentaires. 

 Une volonté d’adaptation aux conditions météorologiques

Energie intermittente par excellence, l’énergie éolienne souffre encore trop souvent des caprices du temps. Les conditions météorologiques jouent un rôle déterminant dans le rendement d’un mât éolien qui peut voir son efficacité varier dans des marges importantes selon la force et l’orientation du vent, la température, la pluie ou le givre.

 « Le givre est un des pires ennemis de l’éolien », explique à l’AFP José Alcorta, gérant du laboratoire de recherche Rescoll. « Lorsqu’il se dépose sur les pales, la turbine doit s’arrêter car en bout de pale la vitesse peut atteindre 300 km/h et si un morceau de glace se détache, à cette vitesse c’est très dangereux », ajoute-t-il. Une situation d’autant plus préoccupante que le froid favorise généralement une meilleure production éolienne en raison d’une plus forte densité de l’air.

Sélectionné récemment dans le cadre d’un appel à projets lancé par Engie, le dispositif conçu par Rescoll propose par exemple de lutter contre les effets du gel par l’application de patchs chauffants innovants sur les pâles. Associant une peinture conduisant l’électricité et des électrodes, cette innovation, développée avec le producteur d’électricité verte Valorem, pourrait être commercialisée dès 2018, et s’annonce d’ores et déjà très prometteuse pour les périodes hivernales de production.

 Pour lire l’article au complet : http://lenergeek.com/2017/05/24/energie-eolienne-parcs-eoliens-technologique-francaise/

Categories

Archives