Recherche Rescoll

Projet Eco-Windar : RESCOLL participe décollement de structures collées dans l'automobile pour en faciliter leur récyclage

Rescoll'Blog / 25 octobre 2011

Le projet ECO-WINDAR, cofinancé par le FUI, réunit autour de la technologie INDAR de RESCOLL (www.rescoll.fr) plusieurs partenaires industriels (l’équipementier ACS, le déconstructeur RE-SOURCE Industries) et académiques (laboratoire TREFLE, de Bordeaux).
ECO-WINDAR a pour objectif l’éco-conception d’un module vitré automobile pour répondre aux contraintes de tri en fin de vie et de maintenance des rebuts de production. Cette démarche s’inscrit dans le contexte actuel de protection de l’Environnement et de réduction des déchets enfouis comme stipulé dans la directive européenne 2000/53 qui entrera en vigueur d’ici quelques années.
Pour plus d’infos : rf.ll1513456026ocser1513456026@evil1513456026o.emi1513456026xam1513456026


La directive Européenne sur les véhicules en fin de vie, adoptée en 2000 (référence 2000/53/CE), vise à réduire le taux de déchets automobiles enfouis en fin de vie. Elle stipule que les fabricants et équipementiers automobile doivent:
• Concevoir et produire des véhicules qui facilitent le démantèlement, la réutilisation et le recyclage en fin de vie,
• Augmenter le taux de matériaux recyclés dans les produits finis,
• S’efforcer à réduire l’usage de substances dangereuses dès la conception du véhicule.
La directive « Véhicules Hors d’Usage (VHU) » pourra être mise en œuvre seulement si les industriels du secteur automobile prennent en compte dès la phase de conception des prochaines générations de véhicules, les procédés et méthodologies utilisés pour la maintenance, le démantèlement et le recyclage des différents matériaux.
L’objectif du projet ECO-WINDAR est de travailler sur la recyclabilité d’un module de toit ouvrant panoramique dès la conception mais également en fin de vie. Ce travail se base sur deux grandes voies :
-l’intégration de liaisons collées démontables (technologie INDAR INSIDE développée par RESCOLL) activables thermiquement
-la mise au point de protocoles rationalisés de démantèlement et de recyclage du module de toit ouvrant
Ce projet fait appel à une part réduite de recherche industrielle pour le développement de codes de simulation pour l’étude des transferts et cinétiques thermiques mise en jeu lors de la phase de décollement. L’essentiel du travail relève du développement expérimental (formulations prototype, développement de moyens pilote, démonstrateur, …).
L’objectif de ce projet est d’améliorer les conditions de production et de fin de vie d’un produit existant, les résultats des travaux proposés ont donc naturellement pour but une mise sur le marché très rapide. Au-delà de l’application visée, la volonté des différents partenaires de ce projet est d’utiliser ECO WINDAR comme une vitrine pour la promotion des technologies développées (colle démontable, protocoles de démantèlement, …) et provoquer la généralisation de ces systèmes à l’intégralité des véhicules, c’est-à-dire susciter l’intérêt des constructeur et une prise de position plus active sur le traitement en fin de vie.
Dans le cadre de ce projet, RESCOLL réalise l’Analyse de Cycle de Vie du module vitré intégrant la colle démontable. Différents scénarios de fin de vie sont évalués et l’ACV réalisée sur l’ensemble du cycle de vie permet d’estimer les impact potentiels sur l’Environnement. Les résultats obtenus aideront à statuer sur l’intérêt environnemental des différentes solutions envisagées.
Cette ACV réalisée en conformité avec les normes de la série ISO 14040 n’est pas une première pour RESCOLL qui a déjà participé à l’élaboration d’une Analyse du même type en collaboration avec FIAT, SAINT-GOBAIN et PLASTIC OMNIUM dans le cadre du projet ECODISM (6ème PCRD). Cette ACV, appliquée aux vitrages d’un véhicule de segment B (type FIAT Grande Punto), mais également à des hayons hybrides (polypropylène-SMC) avait permis de valider l’intérêt économique de la technologie INDAR dans les mastics polyuréthane, mais également l’impact positif de son utilisation sur la récupération des matières en fin de vie (notamment pour les éléments thermoplastiques).
En effet, l’utilisation de’uncollage démontable permet, en maintenance et en fin de vie, des gains de matière assez conséquents en n’agissant que sur une faible masse de l’assemblage (quelques dizaine de grammes de colle pour plusieurs kilogrammes de substrats assemblés et souvent de nature différente). En termes d’éco-conception des assemblages collés, le développement de collage décollable sur commande est souvent une priorité bien plus payante et pragmatique que le développement de formules biosourcées ou plus « vertes » qui ne solutionnent pas les problématiques de fin de vie et de réparabilité.

Catégories

Archives