Demande de devis

Accéder à un formulaire plus complet
L'actu RESCOLL - Recherche Rescoll

Projet SOLR2 : ASTF se lance dans l'énergie solaire. RESCOLL et le CEA y participent

Rescoll’Blog / 13 mai 2014

Pour diminuer sa dépendance aux grands donneurs d’ordre de l’aéronautique, le sous-traitant ASTF développe une activité innovante de fabrication de champs solaires à miroir de Fresnel. Une usine mobile devrait voir le jour en 2017.

La crise, ASTF l’a subie de plein fouet en 2009, avec un chiffre d’affaires en baisse de 40 %. Une année noire qui a obligé la direction à réfléchir aux moyens de rebondir. « Même si nous voulons garder comme cœur de métier les sous-ensembles aéronautiques et aérostructures, nous avons compris qu’il fallait nous diversifier, déclare Yannick Dufau, président. Pour mieux marcher, nous avons décidé de nous appuyer sur une seconde jambe, en l’occurrence l’énergie. Un projet de recherche et développement a donc été mené pour avoir un produit propre, et ne plus être simple fournisseur de l’industrie aéronautique.»

Prototype à Cadarache

ASTF s’est lancé dans une nouvelle activité de fabrication de champs solaires à miroir de Fresnel. « Notre objectif est de construire une usine mobile, c’est-à-dire au droit de la centrale solaire que l’on installe, explique Yannick Dufau. Il s’agit d’un projet éco-conceptif, qui minimise l’emprunte carbone et les coûts de transport ». ASTF a installé un prototype de centrale à Cadarache en 2011 (photo). Trois ans de R & D sont désormais nécessaires pour concevoir la future usine mobile.

Partenariats « Pour mener à bien un tel projet, il faut disposer d’un bureau d’études, être spécialiste des tôles et tubes, et savoir mettre en forme ces matériaux, déclare Yannick Dufau. Nous disposons de ces préalables ». Plusieurs partenaires participent à la phase de R & D : le CEA Ines (Institut national de l’énergie solaire), qui détache trois personnes pendant 3 ans, six « thésards » de l’université Bordeaux et le laboratoire Rescoll. Le budget s’élève à 8 M€, avec des aides de l’Europe (4,3 M€), de la Région (611.000 €) et de la BPI. Un nouveau bâtiment, de 1.300 m², accueille les équipes depuis octobre 2012. 25 personnes y cohabitent : chercheurs, mécaniciens, thermiciens… L’objectif d’ASTF est que l’usine mobile soit opérationnelle en 2017.

10 M€ de CA à l’export

« Pour faire 10Mw électrique il faut 500.000 m² de miroirs et il faut produire 10 m² de miroir toutes les 5 minutes, annonce Yannick Dufau. Le chantier durerait alors 6 mois, avec des référentiels de coûts et une logique industrielle plus proches de l’automobile que de l’aéronautique ». Les champs solaires à miroir de Fresnel nécessitent une grande exposition au soleil, et pourraient voir le jour au Maghreb, en Afrique ou dans les pays du Golfe. « Le premier chiffre d’affaires, en 2017, devrait dépasser les 10 M€, estime le dirigeant. Nous visons 85 créations d’emploi pour l’entreprise ».

Pour lire la totalité de l’article :

 http://www.lejournaldesentreprises.com/national/actualite/dossiers/ces-entreprises-qui-font-du-green-leur-business-29-04-2014-222493.php

Categories

Archives