Demande de devis

Accéder à un formulaire plus complet
Le saviez-vous?

COLLAGE INDUSTRIEL : enfin une norme sur les spécifications liées à l’assurance qualité des collages!

Rescoll'Blog / 10 novembre 2017

Le collage industriel est un procédé spécial dont l’utilisation augmente depuis quelques années grâce à sa polyvalence. Dans les industries du transport (aéronautique, ferroviaire, automobile, …), la chasse à l’allègement des structures a entraîné l’utilisation de matériaux composites et plastiques obligeant les industriels à revoir leurs procédés d’assemblages et à abandonner les procédés d’assemblages réservés aux métaux (rivetage, boulonnage, soudage).

Cependant, le collage est un procédé spécial ayant des inconvénients tels que :

  • La compréhension limitée des mécanismes d’adhésion
  • La durabilité dans le temps des adhésifs
  • La détection partielle des défauts de collage en contrôle non destructif

Il est donc primordial de maîtriser parfaitement les différentes étapes du collage :

  • Dimensionnement et conception des joints collés
  • Choix des procédés et produits (traitements de surface, dépose, adhésifs)
  • Mise en œuvre des collages en production
  • Contrôle et traçabilité des collages

Actuellement, il existe très peu de normes définissant les spécifications à remplir pour qualifier un procédé de collage industriel contrairement à d’autres procédés spéciaux (soudage, contrôle non destructif). Un des exemples les plus connus concernent la norme DIN 6701-2 en application dans le domaine ferroviaire depuis une dizaine d’années et dont la version européenne est en cours d’élaboration.

Depuis mars 2016, la norme allemande DIN 2304 permet de répondre à ce besoin normatif autour du collage. Cette norme disponible en anglais et en allemand s’intitule « Quality requirements for adhesive bonding processes » et définit la politique qualité à mettre en place autour d’un procédé de collage. Cette norme s’articule autour de 3 axes majeurs.

Le premier concerne la classification des collages avec plusieurs catégories:

  • S1 : Collage à haut niveau de sécurité (ex : éléments extérieurs ou structurels)
  • S2 : Collage à niveau modéré de sécurité (ex : éléments intérieurs ou perte de fonctionnalité)
  • S3 : Collage à faible niveau de sécurité
  • S4 : Collage avec aucun niveau de sécurité

Le deuxième concerne la supervision en production des opérations de collage et notamment la certification du personnel sur 3 niveaux (colleur, spécialiste et ingénieur) qui dépend directement des classifications des collages.

La dernière détaille les aspects liés à la vérification de la conception et du dimensionnement des assemblages collés par le superviseur responsable du procédé et notamment les niveaux de forces/contraintes subies par l’assemblage, et la validation expérimentale des configurations développées en laboratoire.

Pour plus d’infos : new_DIN_2304

Categories

Archives