Réalisations Rescoll - Recherche Rescoll

CFA 2018: Présentation des résultats COMPOCHOC sur le CND des collages

Rescoll'Blog / 26 avril 2018

Les résultats du projet COMPOCHOC dont RESCOLL est partenaire et coordinateur ont été présentés lors du 14ème congrès français d'acoustique qui se déroule du 23 au 27 avril au Havre.

Les résultats mettent en évidence l'identification de collages à tenue faible ou moyenne par le procédé non destructif de test d'adhérence par choc laser (LASAT) sur des assemblages structuraux titane/composite. RESCOLL accueillera d'ici quelques mois une plateforme robotisé permettant de réaliser des contrôles non destructifs sur collage par le procédé LASAT.

Voici l'abstract de la conférence présentée par Mathieu Ducousso de Safran Group:

L’évaluation non destructive de la tenue mécanique d’assemblages collés est un des derniers verrous à lever avant une généralisation de l’utilisation de ce procédé pour de nombreux assemblages industriels. Nous présentons ici l’utilisation d’onde de choc intense générées par laser pour procéder à cette évaluation. Rapidement, la focalisation en surface de structure d’une impulsion laser intense (ns, GW/cm2) permet d’ioniser la surface de la structure et d’engendrer la détente instantanée d’un plasma. Celui-ci, par principe d’action/réaction, crée une onde de choc (intensité de quelques GPa) dans la structure. Si cette onde de choc se réfléchie à une interface libre, le changement de phase associé génère la propagation d’une onde de détente qui peut être utilisée pour solliciter le collage en traction et quantifier sa tenue mécanique. Après démonstration de l’innocuité du procédé, nous l’utilisons sur assemblages collés Titane/composites. Les expérimentations sont comprises à la lueur des simulations réalisées. Selon la face illuminée de l’assemblage, les mécanismes mis en jeux sont significativement différents. De manière surprenante, l’atténuation du composites ne semble pas être le paramètre physique le plus influent pour ce procédé. Dans les deux cas d’illumination, deux tenues mécaniques différentes d’assemblages ont pu être identifiées et sont en bonne corrélation avec des caractérisations destructives réalisées en parallèle. Ces résultants sont particulièrement prometteurs pour le contrôle du collage structural.

Pour plus d'informations, contactez Tomas Bergara (rf.ll1527218308ocser1527218308@arag1527218308reb.s1527218308amot1527218308)

Catégories

Archives