L'actu RESCOLL - Recherche Rescoll

Impression 3D céramique : RESCOLL expose ses travaux lors du Congrès HT-CMC10

Rescoll'Blog / 4 septembre 2019

La 10ème édition du Congrès HT-CMC (Hautes Températures – Composites à Matrices Céramiques) aura lieu à Bordeaux entre le 22 et le 26 septembre 2019.

Près de 30 ans après la 1ère édition, la Conférence internationale HT-CMC attire un nombre croissant de participants. En effet, les composites céramique-matrice sont des matériaux de haute technologie et de pointe qui attirent l'attention des scientifiques et des ingénieurs sur de nombreux aspects de leur traitement, leur structure, leurs propriétés et leurs applications. Les défis technologiques sont souvent liés à des questions plus fondamentales en science et ingénierie des matériaux.

Cette série de conférences a toujours eu pour objectif de rassembler des personnes issues du monde universitaire, des agences nationales et de l'industrie.

C'est l'occasion unique de discuter et de partager de l'information sur les derniers résultats, les résultats, les défis et les perspectives concernant cette catégorie de documents.

Grâce à un programme de R&D accordé par la Région Nouvelle Aquitaine, RESCOLL, spécialiste de la synthèse et formulation des polymères hybrides et le CCTC, spécialiste des céramiques et de leur transformation, collaborent depuis 2017 pour développer des PDC imprimables efficaces et économiques pour une mise en œuvre par SLA.

Les résultats de cette collaboration sont synthétisés dans la conférence que RESCOLL et le CTTC réaliseront lors de ce congrès et qui porte sur : "Manufacturing of silicon oxycarbide parts by stereolithography using cost-reduced Polymer-Derived Ceramics"

L'utilisation de techniques de fabrication additive telles que la stéréolithographie (SLA), en raison de sa grande précision, est l'une des méthodes permettant de construire des formes complexes et des matériaux à haute performance. Avec les techniques SLA, un matériau avec des composants photoréactifs est exposé à une source UV qui induit la photopolymérisation de motifs en coupe transversale dans des couches empilées afin d'obtenir une pièce 3D, à partir d'un fichier CAO.

Aujourd'hui, la stratégie pour obtenir des céramiques de haute performance par SLA est d'inclure des particules dans une résine photopolymérisable. En raison de leur absorbance, le carbure de silicium est difficile à obtenir. Pour contourner le problème, la voie des céramiques à base de polymères (PDC) hybrides organiques/inorganiques semble être un moyen pratique d'obtenir des pièces imprimées à base de SiC car il s'agit d'un polymère liquide au lieu d'une pâte chargée. Les PDC présentent l'avantage d'être adaptés sur mesure à l'état liquide et ne s'absorbent pas dans la zone UV permettant leur photopolymérisation. Ces polymères hybrides combinent les propriétés d'une matière première polymère et la possibilité de les transformer en matériaux céramiques non oxydés tels que carbures ou nitrures par un traitement thermique.

Pour téléchargé l'abstract de l'intervention de RESCOLL et le CTTC : Manufacturing of silicon oxycarbide parts by stereolithography using cost-reduced Polymer-Derived Ceramics

Pour plus d'infos : florent.deliane@rescoll.fr

Pour plus d'infos sur le congrès : http://ht-cmc10.event-vert.org/